Questions / Réponses

  • La pratique

    Réponses aux questions concernant la pratique du ski-raquette.

    • Où pratiquer le ski-raquette ?

      Le ski-raquette est conçu pour slalomer les pentes douces, se faufiler en forêt, se déplacer sur les pistes forestières et pour s’amuser avec les irrégularités du terrain. Le ski-raquette va là où vous allez en raquettes à neige et en ski de randonnée nordique. C’est un ski taillé pour les terrains nordiques, les espaces vallonnés et les plateaux d’altitude. Il n’est pas conçu pour les couloirs et les pentes raides : ce n’est pas un ski d’alpinisme.

      Le Vercors, le Jura, le Massif Central, les Vosges, sont des terres de prédilection pour le ski-raquette. Les possibilités sont infinies, car le ski-raquette glisse partout, là où il y a de la neige ! Vous pourrez donc aussi glisser sur des territoires « plus alpins » : Hautes-Alpes, Aravis…

       

    • Dans quelles conditions de neige faire du ski-raquette ?

      Le ski-raquette aime la neige poudreuse. C’est dans la neige légère et souple qu’il vous comblera. C’est un ski 100% hors traces, il aime moins les pistes préparées damés et les neiges dures. Dans ces conditions, la conduite et le contrôle des skis est plus difficile. Le Ski-raquette n’est pas un ski « à tout faire », il est préférable de s’emparer de cet engin ludique lorsque les conditions de neige sont favorables. Le plaisir de conduite, de progression et de glisse sera garanti !

    • Est-il possible faire du ski-raquette si on a jamais fait de ski ?

      Le ski-raquette est un mode de déplacement accessible à tous. Si vous êtes non skieur, vous pouvez tout à fait envisager d’utiliser des ski-raquettes. Dans un premier temps, vous appréhenderez le pas glissant et découvrirez vos premières sensations de glisse. Ensuite, vous acquériez les techniques élémentaires du ski (chasse neige, dérapage, conversion) pour prendre encore plus de plaisir lors de vos déplacements sur la neige. Et enfin, si vous l'osez, le virage télémark.

    • Est-il obligatoire de faire du télémark en descente ?

      Non, en ski-raquette, il est possible d'utiliser les différentes techniques de descente du ski alpin : chasse-neige, virage sauté, virage glissé, virage godille, dérapage, etc. Mais le fait d'avoir le talon libre favorise l'usage du télémark : c'est le pas naturel du ski-raquette. Pour débuter, commencez à plier le genou et vous allez vous régaler.

    • Quelle est la différence avec des skis de randonnée nordique ?

      Comme le ski-raquette, le ski de randonnée nordique permet de sortir hors des traces et de partir à l’assaut de terres sauvages. Avec le même esprit : le talon libre à la montée et à la descente et la possibilité de passer l'un à l'autre sans manipulation. Par contre, il s'agit d'un véritable ski. Doté d'une plate-forme plus longue, il offre une sensation moins « sécurisante » et est plus difficile à contrôler. Aussi, son système anti-recul permanent est composé d'écailles (et non d'une peau de phoque permanente), ce qui offre une meilleur glisse. Plus polyvalent, le ski de randonnée nordique est également plus adapté pour skier dans des conditions de neiges difficiles.

  • Le matériel

    Réponses aux questions que vous vous posez concernant le matériel pour pratiquer le ski-raquette.

    • Pourquoi équiper des ski-raquettes avec des fixations 75mm ?

      Par rapport aux autres types de fixations, elles offrent le meilleur maintien et contrôle des skis. Elles nécessitent d’utiliser des chaussures spécifiques. Ces chaussures sont dédiées à la pratique du ski hors-traces. Confortables, elles disposent de renforts optimisant le transfert des mouvements sur les skis. Les fixations apportent plus de rigidité latérales et n’entravent pas le déroulé naturel des pieds. L’association fixations 75 mm et chaussures en coque rigide (Scott Excursion, Scarpa T4) est excellent !

    • Quelle taille de ski-raquette choisir ?

      Pour les adultes, les fabricants proposent deux longueurs de skis : 125 (127) et 145 (147) cm. Le choix des dimensions des ski-raquettes se fait en fonction de deux critères.

      Critère 1 : votre taille et votre poids. Vous avez un petit gabarit ? Orientez-vous pour du 125 cm ! Vous avez un grand gabarit ? Optez pour des skis en 145 cm. Vous êtes un homme et vous mesurez 1m80 et plus, choisissez le 145 cm.

      Critère 2 : en fonction de votre programme : si vous souhaitez vous orienter sur un ski très court léger qui s’assimile à la raquette à neige, alors préférez un ski en 125 cm, si vous souhaitez privilégier la glisse, alors optez pour un 145 cm. Le 125 cm est plus proche de la raquette à neige : il est léger et très maniable et s’avère très performant pour les déplacements dans les forêts épaisses et pour slalomer entre les arbres ! Il est très facile de tourner avec le 125, puisqu’il est court. Il est moins stable lorsqu’on prend de la vitesse par rapport au 145. Le 145 cm a une plateforme plus grande, donc une zone de glisse plus grande; vous irez plus vite !, il flotte dans la poudreuse et offre un meilleur contrôle sur des neiges durcies.

      Pour faire votre choix, prenez-en compte les deux critères. Le ski-raquette est un ski court et large qui est pour la plupart du temps est plus petit que vous, ce qui signifie qu’ils seront dans tous les cas maniables !

    • Existe-il des ski-raquettes pour les enfants ?

      Oui, les fabricants proposent des modèles en 100 cm, spécialement conçus par les enfants. Ces ski-raquettes sont utilisables par des enfants de taille similaire à -10cm / +20cm. Il est donc possible de s'en servir pendant plusieurs années, même si vos bambins grandissent entre deux hivers. Ensuite, comme pour les modèles adultes, il est possible de monter des fixations universelles enfants, permettant alors d'utiliser ses propres chaussures de randonnée ou ses bottes de neige. Si vos enfant mesurent plus de 120 cm, il faut se tourner vers les modèles adultes de ski-raquette.

    • Pourquoi équiper des ski-raquettes avec des fixations universelles ?

      Assez proche d'une fixation de snowboard, une fixation universelle pour ski-raquette offre la rigidité nécessaire pour contrôler ces virages. Adaptée à une multitude de bottes à neige et de chaussures de randonnée pédestre, elle permet de réduire l'investissement financier à faire pour s'équiper. Elle offre aussi la possibilité de prêter facilement sa paire de ski-raquette à des amis, sans se poser l'éternelle question de la taille des chaussures. Avec la même chaussure, il est possible de passer de la marche à pied, à la raquette à neige et au ski-raquette.

    • Comment régler les fixations universelles ?

      En fonction de la taille des chaussures, il est possible régler la longueur les fixations universelles en faisant glisser la plaque du talon vers l'avant, ou en arrière, sur la plaque flexible.

      • Sur les fixations OAC, il faut soulever la languette orange et faire glisser le talon de la fixation vers l’avant ou l’arrière.
      • Sur les fixations X-Trace, il faut presser les deux extrémités de la pince à ressort de verrouillage. Cela permet de libérer les clips d'ajustement sur le côté de la plaque flexible et permet ensuite à la plaque du talon de glisser vers l'avant ou l'arrière.
    • Quelles chaussures utiliser avec des fixations universelles ?

      Que ce soit des bottes à neige ou des chaussures de randonnée pédestre, il faut que les chaussures offrent une certaine rigidité latérale, notamment en torsion et au niveau de la cheville, tout en étant suffisant souples sur l'avant du pied avec de pouvoir dérouler celui-ci sans douleur. Les chaussures de trail, les chaussures d'alpinisme, les chaussures avec une coque plastique ne sont pas compatibles avec des fixations universelles. En résumé, pour savoir si vos chaussures sont adaptées :

      • elles doivent être suffisamment rigides sur le haut,
      • elles doivent avoir une semelle qui se plie. Si vous n'arrivez pas à plier la semelle avec vos mains, vos chaussures sont inadaptées.
    • Peut-on utiliser des skis raquettes avec des fixations NNN BC ?

      C'est possible, mais ce type de fixation ne permet pas d’exploiter totalement les capacités des ski-raquettes à la différence des fixations 75 mm. Les fixations NNN BC sont trop étroites par rapport à la largeur du ski-raquette, rendant plus difficile et moins agréable leur contrôle.

    • Est-il possible de tracter une pulka ?

      Oui, il est possible d'utiliser une pulka avec le ski-raquette, même si ce dernier n'a pas été conçu et n'est pas particulièrement adapté pour des itinérances de plusieurs jours. Pour de longues échappées, il est préférable d'utiliser des skis de randonnée nordique. En utilisant une pulka, vous risquez d'user prématurément les peaux de phoque.

    • Est-il possible de changer les peaux de phoque ?

      Sous les ski-raquettes, les peaux ne s’enlèvent pas. Le principe étant de pouvoir alterner montées/descentes sans manipulations ! Les peaux de phoque sont fabriquées à base de fibres robustes : mélange nylon/mohair ou en fibres synthétiques. Ce système anti-recul est conçu pour résister durant plusieurs saisons.

  • L'entretien du matériel

    Réponses aux questions concernant l'entretien des ski-raquettes.

    • Faut-il entretenir mes ski-raquettes ?

      La semelle d'un ski-raquette doit être entretenue comme la semelle de tous les autres skis. Sinon, elle se dessèche (oxydation) et retient les saletés, ce qui augmente la friction sur la neige et rend la glisse plus difficile. Pour éviter ce dessèchement :

      • En fin de saison, vous pouvez appliquer du fart à chaud sur la semelle, ce qui permettra de la nourrir. Pendant la saison, vous pouvez réitérer l'opération pour optimiser la glisse.
      • La solution la plus rapide est d'appliquer régulièrement du fart de glisse liquide pour nourrir superficiellement la semelle et optimiser la glisse.

      Après une sortie, nous vous conseillons :

      • d'enlever la neige et d'essuyer l'humidité sur les carres en acier avec un chiffon sec.
      • de faire sécher les peaux de phoque en entreposant vos skis dans un endroit sec.
    • Comment augmenter la glisse des ski-raquettes ?

      • Sur la semelle des skis : Il est possible de répandre du fart à chaud (sauf sur la zone où il y a les peaux de phoque. ) ou du fart liquide.
      • Sur les peaux de phoque : afin d'optimiser la glisse et notamment éviter la formation de sabots de neige, il est possible d'y appliquer un traitement anti-bottage sous la forme d'un produit liquide.